Contenu Menu Aide et Accessibilité

Réunion des Musées nationaux - Grand Palais - Catalogue des collections
Musée national du Moyen Age, Thermes et Hôtel de Cluny, Paris

Les catalogues raisonnés

Sculptures des XIe-XIIIe siècle - Collections du musée de Cluny

Île-de-France

Cl. 18958 (Cl. 12648)

Chapiteau engagé

Île-de-France, 1er tiers du xiie siècle

Calcaire
H. 37,5 ; L. 37,5 ; Pr. 37 cm


Historique

Provenance inconnue. Affecté au musée de Cluny puis inventorié en 1891, réinventorié en 1912 comme provenant peut-être de l’église Notre-Dame de Corbeil (Essonne).


Commentaire

Sur un astragale en tore, une corbeille circulaire s’épanouit pour former un carré. Elle est décorée de feuilles d’acanthe qui se recouvrent en deux niveaux. Sous les angles, partant du quart de la hauteur, deux larges feuilles se superposent, celle du centre, plus petite, ne laissant apercevoir de la seconde que sa bordure. Sur les côtés, on retrouve le même décor avec des demi-feuilles. Les feuilles s’appuient sur un bandeau décoré de cabochons carrés reposant sur un galon semblable, dessinant des festons. Au sommet de la corbeille, les feuilles dégagent trois écoinçons occupés sur les côtés par des petites feuilles et au centre, autant que l’on puisse en juger, par un masque humain très usé. Les angles supérieurs de la corbeille ont disparu, de même que la partie inférieure gauche de la face et la portion correspondante de l’astragale, remplacés par un grossier moulage en plâtre.

L’inventaire de 1912 proposait une attribution de ce chapiteau à Notre-Dame de Corbeil. Outre que le baron Taylor ne semble avoir donné que quatre chapiteaux de cette église au musée1, une telle attribution paraît difficile stylistiquement. Le décor de feuilles d’acanthe semble ici trop raide et trop massif pour que l’on puisse attribuer ce chapiteau à la nef de l’église, et il est bien trop ancien pour pouvoir provenir du portail. Si l’on admet que le chapiteau Cl. 18956 puisse être originaire du chœur de l’église Notre-Dame de Corbeil, on peut noter que l’on y retrouve le même galon décoré sur le manteau de l’animal de la corbeille de droite. Ce n’est cependant pas là un signe d’attribution certaine, et outre le fait que l’un des chapiteaux est double, les dimensions sont trop différentes pour que l’on puisse leur attribuer la même provenance. Qui plus est, le chapiteau qui nous concerne, avec son décor d’acanthes rigide, semble plus ancien que le chapiteau Cl. 18956.

1. Voir les chapiteaux Cl. 18956, 18957, 19039 et 19040.


Bibliographie

  • Edmond Haraucourt et François de Montrémy, Musée des Thermes et de l’hôtel de Cluny. Catalogue général, t. I, La pierre, le marbre et l’albâtre, Paris, Musées nationaux, 1922, no 54.
  • Anne Pingeot, La Sculpture décorative sur pierre de 1137 à 1314 déposée au musée de Cluny, thèse de doctorat, École du Louvre, dactylographié, 1974, p. 251.
  • Xavier Dectot, Musée national du Moyen Âge – Thermes de Cluny, Catalogue, Sculptures des xie-xiie siècles. Roman et premier art gothique, Paris, RMN, 2005, no 130.

Index

Désignation : Chapiteau engagé
Matière : Calcaire lutétien
Technique : Sculpture
Motif décoratif : Acanthe
Période : 1re moitié du XIIe siècle


Permalien pour cette notice

http://www.sculpturesmedievales-cluny.fr/notices/notice.php?id=1130



Xavier Dectot

© Réunion des musées nationaux – Grand Palais, 2011 ; mise à jour : mai 2016

Catalogue