Contenu Menu Aide et Accessibilité

Réunion des Musées nationaux - Grand Palais - Catalogue des collections
Musée national du Moyen Age, Thermes et Hôtel de Cluny, Paris

Les catalogues raisonnés

Sculptures des XIe-XIIIe siècle - Collections du musée de Cluny

Saint-Gervais

Cl. 18711 (Cl. 1629)

Assise du piédroit d’un portail

Paris, Saint-Gervais, vers 1260-1270

Calcaire lutétien sculpté
H. 39 ; L. 135 ; Pr. 29 cm


Historique

Provient des fouilles de Saint-Gervais à Paris. Attribuée au musée de Cluny et inventoriée en 1847 puis en 1912.


Commentaire

Dans une longue assise rectangulaire est découpé tout un jeu de courbes et contre-courbes formé de trois parties saillantes et de deux parties en creux, toutes recreusées d’une gorge destinée à recevoir une colonnette. Entre ces colonnettes se développent des rinceaux ondulants aux feuilles grasses. Les deux premiers rinceaux, avec leurs feuilles aux découpes arrondies et incurvées, semblent être du chêne ; dans le troisième, des feuilles à cinq lobes légèrement arrondis, séparés par des grappes, qui pourraient être un lierre légèrement déformé ou, comme le proposait Anne Pingeot, du persil. Le quatrième porte des feuilles de vigne et le cinquième des feuilles qui pourraient, à nouveau, être du chêne.

On ne sait presque rien sur les éléments de Saint-Gervais antérieurs au xve siècle et cette assise de piédroit ainsi qu’un autre apparaissent comme notre seule véritable source. Comme l’a remarqué Anne Pingeot, 1974, on peut établir des parallèles entre ces deux éléments et ce que l’on trouve au portail de Saint-Pierre-aux-Bœufs, remonté par Lassus à la façade de Saint-Séverin, mais pour lequel on ne peut, là aussi, avancer de datation que par l’analyse du style (sur cette église, voir Dectot, 2003). Si le parallèle est un peu plus lointain, il n’en reste pas moins évident que l’un et l’autre portail témoignent d’une connaissance de l’œuvre de Pierre de Montreuil et de son art de l’agencement de la végétation tels qu’ils se manifestent au portail de la Chapelle de la Vierge de Saint-Germain-des-Prés et au bras sud de Notre-Dame de Paris. L’influence de ces deux chantiers est ici pleinement assumée et très vivace, même si les motifs en sont repris avec une moindre nervosité. Les grands chantiers du dernier quart du siècle, en revanche, de même que certains chantiers des années 1250-1260 hors de Paris (tels que le revers de la façade occidentale de Reims) semblent ici ignorés, ce qui est pour nous cohérent avec une datation de ce portail à la fin de la décennie 1250, dans la décennie 1260 ou, au plus tard, dans les toutes premières années de la décennie suivante.

L’ensemble est très usé dans ses parties supérieures et inférieures, et l’extrémité de senestre a été sciée verticalement. Cette œuvre a échappé au catalogue Haraucourt et Montrémy, 1922.


Bibliographie

  • Edmond Du Sommerard, Musée des Thermes et de l’hôtel de Cluny. Catalogue et description des objets d’art de l’Antiquité, du Moyen Âge et de la Renaissance, Paris, Hôtel de Cluny, 1883, no 164.
  • Chène et Longuet, Le Musée de Cluny, la pierre, le marbre, l’albâtre, la terre cuite, soixante-quatre planches reproduisant près de deux cent motifs, Paris, [s.d.], pl. 24.
  • Anne Pingeot, La Sculpture décorative sur pierre de 1137 à 1314 déposée au musée de Cluny, thèse de doctorat, École du Louvre, dactylographié, 1974, p. 204-205.

Exposition

  • Paris, ville rayonnante, Paris, musée de Cluny, 2010, no 59.

Index

Désignation : Piédroit
Matière : Calcaire lutétien
Technique : Sculpture
Motifs décoratifs : Chêne ; Lierre ; Vigne
Période : 3e quart du XIIIe siècle


Permalien pour cette notice

http://www.sculpturesmedievales-cluny.fr/notices/notice.php?id=86



Xavier Dectot

© Réunion des musées nationaux – Grand Palais, 2011 ; mise à jour : mai 2016

Catalogue