Contenu Menu Aide et Accessibilité

Réunion des Musées nationaux - Grand Palais - Catalogue des collections
Musée national du Moyen Age, Thermes et Hôtel de Cluny, Paris

Les catalogues raisonnés

Sculptures des XIe-XIIIe siècle - Collections du musée de Cluny

Notre-Dame de Paris, portail Saint-Étienne du bras sud du transept

Cl. 18649 (Cl. 1513)

Pierre de Montreuil
Mort en 1267

Rustique ou Éleuthère

Paris, 1258-1265

Calcaire sculpté
H. 125 ; L. 53 ; Pr. 36 cm


Historique

Provient du piédroit de droite du bras sud du transept de Notre-Dame de Paris. Mutilé et déposé en 1793. Trouvé en 1839 rue de la Santé à Paris. Dépôt lapidaire de la Ville de Paris. Inventorié en 1844 puis en 1912. Déposé dans la tour nord de Notre-Dame de Paris de 1950 à 1982.


Commentaire

La sculpture a perdu toute sa partie supérieure à partir du milieu du torse. Revêtu d’une dalmatique et d’une chasuble sans ornements passées par-dessus une robe, le saint tient dans ses deux mains sa calotte crânienne, tonsurée, présentée avec le sommet tourné vers le spectateur. On sait, par les descriptions anciennes, que sur le piédroit de droite du portail se trouvaient représentés saint Denis et ses deux compagnons Rustique et Éleuthère, tous trois céphalophores par allusion à leur martyre. Il nous semble que l’on peut écarter l’idée que cette statue ait représenté saint Denis, dans la mesure où le caractère sobre des vêtements liturgiques et l’absence de crosse semblent exclure que l’on soit ici face à une statue d’évêque, au contraire du saint identifiable comme un évêque (Cl. 18645). Le travail du drapé est particulièrement impressionnant dans la manière dont se succèdent les plis froissés de la dalmatique, ceux, écrasés et ondulants, de la chasuble et ceux, tuyautés, de la robe, le tout encadré par les plis tuyautés et dégradés des retombées du manteau de part et d’autre des bras.


Bibliographie

  • Arthur Nouail de Lavillegille, Adrien de Longpérier et Gilbert, « Rapport sur les statues du Moyen Âge découvertes à Paris, rue de la Santé en décembre 1839 », Mémoires et dissertations sur les antiquités nationales et étrangères publiés par la Société royale des antiquaires de France, t. XV, 1840, p. 364-369.
  • Edmond Du Sommerard, Musée des Thermes et de l’hôtel de Cluny. Catalogue et description des objets d’art de l’Antiquité, du Moyen Âge et de la Renaissance, Paris, Hôtel de Cluny, 1883, no 6.
  • Edmond Haraucourt et François de Montrémy, Musée des Thermes et de l’hôtel de Cluny. Catalogue général, t. I, La pierre, le marbre et l’albâtre, Paris, Musées nationaux, 1922, no 204.
  • Dieter Kimpel, Die Querhausarne von Notre-Dame zu Paris und ihre Skulpturen, Bonn, Druck, 1971, p. 169 et sq.
  • Willibald Sauerländer, La Sculpture gothique en France, Paris, Flammarion, 1972, p. 167.
  • Alain Erlande-Brandenburg, « Les sculptures de Notre-Dame de Paris découvertes en 1839 », Revue du Louvre, 1979, p. 86-88.
  • Alain Erlande-Brandenburg et Dominique Thibaudat, Les Sculptures de Notre-Dame de Paris au musée de Cluny, Paris, RMN, 1982, no 275.

Exposition

  • Les grandes heures de Notre-Dame de Paris, Paris, chapelle de la Sorbonne, 1947, no 17.

Index

Désignation : Statue-colonne
Matière : Calcaire lutétien
Technique : Sculpture
Sujets iconographiques : Céphalophore ; Diacre ; Éleuthère ; Rustique
Période : 3e quart du XIIIe siècle


Permalien pour cette notice

http://www.sculpturesmedievales-cluny.fr/notices/notice.php?id=54



Xavier Dectot

© Réunion des musées nationaux – Grand Palais, 2011 ; mise à jour : mai 2016

Catalogue