Contenu Menu Aide et Accessibilité

Réunion des Musées nationaux - Grand Palais - Catalogue des collections
Musée national du Moyen Age, Thermes et Hôtel de Cluny, Paris

Les catalogues raisonnés

Sculptures des XIe-XIIIe siècle - Collections du musée de Cluny

Notre-Dame de Paris, portail Saint-Étienne du bras sud du transept

Cl. 18645 (Cl. 1513)

Pierre de Montreuil
Mort en 1267

Saint évêque (saint Denis ?)

Paris, 1258-1265

Calcaire sculpté
H. 125 ; L. 55,5 ; Pr. 34 cm


Historique

Provient des piédroits du bras sud du transept de Notre-Dame de Paris. Mutilé et déposé en 1793. Trouvé en 1839 rue de la Santé à Paris. Dépôt lapidaire de la Ville de Paris. Inventorié en 1844 puis en 1912. Déposé dans la tour nord de Notre-Dame de Paris de 1950 à 1982.

Études et restaurations

Nettoyage (brossage à l’eau et chlorure d’ammonium) par Gérald Pestmal en 1982.


Commentaire

Acéphale, la statue a également perdu ses bras. Vêtu d’une dalmatique, d’une chasuble à l’orfroi richement décoré et d’une robe, le personnage portait dans sa main droite un bâton épiscopal dont les traces d’arrachement sont encore visibles. Les plis à becs, à peine esquissés, de la dalmatique contrastent avec ceux, écrasés, de la chasuble et ceux, tuyautés, de la robe, donnant au personnage un dynamisme étonnant au vu de sa position très frontale. Il faut aussi noter que le mouvement du bras droit est très proche de celui que l’on retrouve sur les représentations de Rustique et d’Éleuthère (Cl. 18649 et Cl. 18651), ce qui pourrait peut-être permettre d’identifier ce personnage comme le troisième céphalophore du portail, saint Denis. Si sa position exacte ne saurait être identifiée, il est en tout cas évident qu’il s’agit ici d’une des statues des piédroits du portail sud, les ébrasements figurant des apôtres. S’il s’agit bien de saint Denis, il proviendrait alors du piédroit de droite.


Bibliographie

  • Arthur Nouail de Lavillegille, Adrien de Longpérier et Gilbert, « Rapport sur les statues du Moyen Âge découvertes à Paris, rue de la Santé en décembre 1839 », Mémoires et dissertations sur les antiquités nationales et étrangères publiés par la Société royale des antiquaires de France, t. XV, 1840, p. 364-369.
  • Edmond Du Sommerard, Musée des Thermes et de l’hôtel de Cluny. Catalogue et description des objets d’art de l’Antiquité, du Moyen Âge et de la Renaissance, Paris, Hôtel de Cluny, 1883, no 62.
  • Edmond Haraucourt et François de Montrémy, Musée des Thermes et de l’hôtel de Cluny. Catalogue général, t. I, La pierre, le marbre et l’albâtre, Paris, Musées nationaux, 1922, no 203.
  • Dieter Kimpel, Die Querhausarne von Notre-Dame zu Paris und ihre Skulpturen, Bonn, Druck, 1971, p. 169 et sq.
  • Willibald Sauerländer, La Sculpture gothique en France, Paris, Flammarion, 1972, p. 167.
  • Alain Erlande-Brandenburg, « Les sculptures de Notre-Dame de Paris découvertes en 1839 », Revue du Louvre, 1979, p. 86-88.
  • Alain Erlande-Brandenburg et Dominique Thibaudat, Les Sculptures de Notre-Dame de Paris au musée de Cluny, Paris, RMN, 1982, no 280.

Index

Désignation : Statue-colonne
Matière : Calcaire lutétien
Technique : Sculpture
Sujets iconographiques : Céphalophore ; Évêque (clerc) ; Évêque (saint) ; Saint Denis
Période : 3e quart du XIIIe siècle


Permalien pour cette notice

http://www.sculpturesmedievales-cluny.fr/notices/notice.php?id=50



Xavier Dectot

© Réunion des musées nationaux – Grand Palais, 2011 ; mise à jour : mai 2016

Catalogue