Contenu Menu Aide et Accessibilité

Réunion des Musées nationaux - Grand Palais - Catalogue des collections
Musée national du Moyen Age, Thermes et Hôtel de Cluny, Paris

Les catalogues raisonnés

Sculptures des XIe-XIIIe siècle - Collections du musée de Cluny

Saint-Denis, façade

Cl. 23312

Tête de statue-colonne : Moïse

Paris, Saint-Denis, vers 1137-1140

Calcaire
H. 40 ; L. 23 ; Pr. 27 cm


Historique

Provient de l’ébrasement droit du portail de droite de la façade occidentale de l’église abbatiale de Saint-Denis. Déposée en 1771. Trouvée dans un chantier de la banlieue est de Paris dans les années 1950. Achetée par le musée de Cluny en 1988 (comité du 14 avril 1988, conseil du 27 avril 1988, arrêté du 29 avril 1988) à Albertine Redortier, marchand d’art à Villiers-sur-Marne.

Études et restaurations

Restauration par Marie-Emmanuelle Meyohas en 1992.


Commentaire

Signalée sur le marché de l’art par Jean-Pierre Babelon, cette tête fut immédiatement acquise par le musée. Sculptée dans le même calcaire lutétien à milioles que les autres têtes de la façade, elle est sensiblement de mêmes proportions, si l’on tient compte, notamment pour la hauteur, des différences dans l’état de conservation. Sous un bandeau décoré de losanges, au trait souligné de pointillés, et rehaussés en leur centre d’une perle, des cheveux, répartis en larges mèches bouclées, disposées de part et d’autre d’une raie centrale, répondent à une arcade sourcilière fortement soulignée, dessinant un front en losange. Des yeux légèrement globuleux, à la pupille laissée en réserve, encadrent un nez droit et peu saillant. De part et d’autre du renfoncement qui somme la lèvre supérieure, une moustache descend, encadrant une bouche fine aux lèvres serrées. La barbe, qui part assez bas sur les joues, est composée de longues mèches affectant la forme de flammes terminées par des boucles. Une large mèche partant sous la lèvre inférieure vient accentuer l’aspect symétrique et triangulaire du visage. Derrière la barbe, de larges oreilles en pavillon font légèrement saillir les cheveux. La coiffe présente d’importants éclats et a été bûchée en partie supérieure.

Comme pour la tête de la reine de Saba (Cl. 23250), c’est grâce à un dessin préparatoire d’André Benoist1 que Fabienne Joubert a identifié cette sculpture, notant que l’on y retrouve le même travail des cheveux autour des oreilles et, surtout, la même coiffe avec son motif de losanges, en fait à l’origine une sorte de calotte.

1. B.n.F., ms. fr. 15 634, no 52, fol. 71.


Bibliographie

  • Fabienne Joubert, « Tête de Moïse provenant du portail de droite de l’abbatiale de Saint-Denis », Revue du Louvre, vol. 4, 1988, p. 36.
  • Fabienne Joubert, « Une tête provenant de la basilique de Saint-Denis récemment acquise par le musée de Cluny », Bulletin monumental, t. 146, 1988, p. 359.
  • Fabienne Joubert, « Recent Acquisitions, musée de Cluny, Paris. Tête de Moïse provenant du portail de droite de l’abbatiale de Saint-Denis », Gesta, t. 28, 1989, p. 107.
  • Fabienne Joubert, « La tête de Moïse du portail sud de la façade occidentale de Saint-Denis », Monuments Piot, t. 71, 1990, p. 83-96.
  • Fabienne Joubert, La Sculpture gothique en France : xiie-xiiie siècles, Paris, Picard, 2008, p. 37.
  • Xavier Dectot, « À en perdre la tête : les statues-colonnes de Saint-Denis et le problème du vandalisme pré-révolutionnaire au xviiie siècle », Gesta, 46 (2), 2007, p. 179-191.
  • Xavier Dectot, Musée national du Moyen Âge – Thermes de Cluny, Catalogue, Sculptures des xie-xiie siècles. Roman et premier art gothique, Paris, RMN, 2005, no 62.

Index

Désignation : Statue-colonne
Matière : Calcaire lutétien
Technique : Sculpture
Sujet iconographique : Moïse
Motif décoratif : Losanges
Période : 2e quart du XIIe siècle


Permalien pour cette notice

http://www.sculpturesmedievales-cluny.fr/notices/notice.php?id=1062



Xavier Dectot

© Réunion des musées nationaux – Grand Palais, 2011 ; mise à jour : mai 2016

Catalogue