Contenu Menu Aide et Accessibilité

Réunion des Musées nationaux - Grand Palais - Catalogue des collections
Musée national du Moyen Age, Thermes et Hôtel de Cluny, Paris

Les catalogues raisonnés

Sculptures des XIe-XIIIe siècle - Collections du musée de Cluny

Saint-Martin-des-Champs, chevet

RF 1140 a et RF 1140 b (Cl. 19519)

Deux fragments d’une frise à décor de dragons

Paris, Saint-Martin-des-Champs, vers 1130-1135

Calcaire
H. 11,5 ; L. 58 ; Pr. 18 cm
H. 17 ; L. 41,5 ; Pr. 19,5 cm


Historique

Proviennent de l’abside de l’église du prieuré de Saint-Martin-des-Champs. Attribués au musée du Louvre en mai 1896.
RF 1140 a : déposé au Musée national du Moyen Âge en 1996.
Cl. 19519 : déposé au musée de Cluny en 1914.

Études et restaurations

Cl. 19519 : restauration par Christine Devos en 1997.


Commentaire

Sur le chanfrein d’une corniche cintrée, respectivement trois (RF 1140 a) et deux (Cl. 19519) têtes de dragons se suivent. Elles sont séparées par des queues aux lobes perlés placées devant leur gueule. Sur la gorge de la voussure, trois bêtes monstrueuses se poursuivent. Les corps sont écailleux et une queue de dragon à lobes ornés de perles passe devant chaque gueule.

La différence dans les conditions de conservation – le premier fragment déposé à Cluny étant beaucoup plus noirci – a longtemps séparé le sort de ces deux éléments. En 1914, en effet, le Cl. 19519 fut considéré comme probablement moderne, et sa provenance de Saint-Martin-des-Champs fut remise en cause, au profit d’une attribution aux magasins de Saint-Denis. Quant au fragment resté au Louvre, une identification erronée avec le RF 1038 fit qu’il fut longtemps attribué à la cathédrale de Soissons. Anne Pingeot et Françoise Baron ayant rétabli l’identification de cette pièce, la proximité entre les deux fragments joue en faveur de l’authenticité du Cl. 19519. Stylistiquement, c’est aux sculptures de l’abside du prieuré qu’il se rattache le plus, et bien qu’Anne Pingeot, qui y avait constaté la présence de nombreuses frises de même module, n’ait pas retrouvé en place de décor semblable, c’est néanmoins de cette partie de l’édifice que ces deux fragments proviennent le plus vraisemblablement.


Bibliographie

  • Edmond Haraucourt et François de Montrémy, Musée des Thermes et de l’hôtel de Cluny. Catalogue général, t. I, La pierre, le marbre et l’albâtre, Paris, Musées nationaux, 1922, no 87 (Cl. 19519 uniquement).
  • Anne Pingeot, La Sculpture décorative sur pierre de 1137 à 1314 déposée au musée de Cluny, thèse de doctorat, École du Louvre, dactylographié, 1974, p. 480.
  • Françoise Baron, Musée du Louvre, département des sculptures du Moyen Âge, de la Renaissance et des Temps modernes. Sculpture française, t. I, Moyen Âge, Paris, RMN, 1996, p. 253.
  • Xavier Dectot, Musée national du Moyen Âge – Thermes de Cluny, Catalogue, Sculptures des xie-xiie siècles. Roman et premier art gothique, Paris, RMN, 2005, no 44.

Index

Désignation : Frise
Matière : Calcaire lutétien
Technique : Sculpture polychrome
Sujets iconographiques : Animal fantastique ; Dragon
Période : 2e quart du XIIe siècle


Permalien pour cette notice

http://www.sculpturesmedievales-cluny.fr/notices/notice.php?id=1044



Xavier Dectot

© Réunion des musées nationaux – Grand Palais, 2011 ; mise à jour : mai 2016

Catalogue