Contenu Menu Aide et Accessibilité

Réunion des Musées nationaux - Grand Palais - Catalogue des collections
Musée national du Moyen Age, Thermes et Hôtel de Cluny, Paris

Les catalogues raisonnés

Sculptures des XIe-XIIIe siècle - Collections du musée de Cluny

Saint-Denis, retables

Cl. 11493

Retable de saint Romain

Paris, 1250-1260

Calcaire sculpté
H. 59 ; L. 213 ; Pr. 8 cm


Historique

Provient de l’abbaye de Saint-Denis (chapelle Saint-Romain); Musée des Monuments français; Chantiers de Saint-Denis; Versement des chantiers de Saint-Denis. Attribué au musée de Cluny en 1887.

Études et restaurations

Restauration vers 1840 (réfection des deux têtes de saint Martin, de cinq mains, des bras d’une idole et de la jambe de saint Jean). Polychromie enlevée et éléments refaits déposés par A. Denisot en 1887 (inventoriés depuis sous les nos Cl. 23192 a à i. Éléments à nouveau refaits en 1888 par Ad. Geoffroy. Nettoyage en 1951 par la maison Bouet.


Commentaire

De forme rectangulaire, le retable présente, de part et d’autre d’un baptême du Christ, deux scènes qui ont longtemps été identifiées à tort comme des scènes de la vie de saint Benoît. Dietl, 1995, a non seulement clairement démontré qu’une telle interprétation n’était pas recevable, mais également proposé de façon convaincante d’y voir plutôt des scènes de la vie de saint Romain de Blaye : à dextre, ce dernier reçoit le soutien de saint Martin dans sa lutte contre les idoles, tandis qu’à senestre ce même saint Martin apparait au chevet de saint Romain au moment de sa mort. Les circonstances particulières de la création de ce retable permettent également d’expliquer la présence du Baptême au centre : probablement placées au xiie siècle dans la partie haute de l’avant-nef construite sous l’abbé Suger, les reliques de saint Romain de l’abbaye de Saint-Denis furent transférées au milieu du xiiie siècle dans la première chapelle rayonnante du côté sud du chœur, jusqu’alors dédicacée aux deux saints Jean. Le Baptiste fait donc ici référence à l’un des deux anciens titulaires de la chapelle.
Sur le contexte stylistique de réalisation de ce retable, voir le retable dit de saint Pérégrin


Bibliographie

  • LenIX, no 435, p. 214.
  • Len06, no 30, p. 4 et 114.
  • Len10, no 430, p. L et p. 197-198.
  • Edmond Haraucourt et François de Montrémy, Musée des Thermes et de l’hôtel de Cluny. Catalogue général, t. I, La pierre, le marbre et l’albâtre, Paris, Musées nationaux, 1922, no 263.
  • Hermann Bunjes, Die steinernen Altaraufsätze der hohen Gotik und der stand der gotischen Plastik in der Ile-de-France um 1300, thèse, Marbourg, 1937, p. 113-118.
  • Harmut Krohm, Die Skulptur der Guerhausfassader an der Kathedrale von Rouen, thèse, Aix-la-Chapelle, 1971, p. 119-121.
  • Fabienne Joubert, « Les retables du milieu du xiiie siècle à l’abbatiale de Saint-Denis », Bulletin Monumental, t. 131 (I), 1973, p. 17-27.
  • Die95.
  • LJ97, p. 214-219.
  • Bar06, p. 121.

Expositions

  • Le Bain et le miroir, soins du corps et cosmétiques de l’Antiquité à la Renaissance, Paris, musée de Cluny, 2009, no 16.
  • Paris, ville rayonnante, Paris, musée de Cluny, 2010, no 153.

Index

Désignation : Retable
Matière : Calcaire lutétien
Technique : Sculpture
Sujets iconographiques : Baptême du Christ ; Saint Martin ; Saint Romain
Période : 3e quart du XIIIe siècle


Permalien pour cette notice

http://www.sculpturesmedievales-cluny.fr/notices/notice.php?id=761



Xavier Dectot

© Réunion des musées nationaux – Grand Palais, 2011 ; mise à jour : mai 2016

Catalogue