Contenu Menu Aide et Accessibilité

Réunion des Musées nationaux - Grand Palais - Catalogue des collections
Musée national du Moyen Age, Thermes et Hôtel de Cluny, Paris

Les catalogues raisonnés

Sculptures des XIe-XIIIe siècle - Collections du musée de Cluny

France du Nord

Cl. 19014

Colonnette double

France du Nord, fin du xiie siècle

Calcaire
H. 158 ; L. 56 ; Pr. 35 cm


Historique

Provenance inconnue. Affectée au musée de Cluny puis inventoriée en 1912.


Commentaire

Les bases sont formées d’un tore, d’un cavet et d’un épais tore engagé sur le socle rectangulaire commun aux deux colonnes. Quatre griffes, formées d’une large feuille côtelée dont la profonde nervure centrale part de la base du cavet et dont les deux extrémités sont rehaussées d’une boucle gravée dans le tore, contribuent à ancrer les bases dans le socle. La feuille, en s’amincissant, se soulève avant de former une volute effilée sur l’angle du socle. De là partent deux fûts cylindriques accolés, supportant le double chapiteau. Sur des astragales formés d’un épais tore, les deux corbeilles circulaires s’interpénètrent. Sur chacune, quatre grandes feuilles plates à la rainure centrale creusée se retournent sous les angles de l’abaque et au milieu du grand panneau. Entre celles-ci, quatre autres feuilles, plus petites, dessinent un crochet intermédiaire en se retournant à mi-hauteur. Les deux corbeilles partagent un même abaque rectangulaire, creusé de six portions de cercle, avec un dé laissé en réserve au centre. La pierre est très usée, et les trois quarts de l’astragale d’un des chapiteaux ont disparu, de même que nombre des crochets des deux registres. Quant aux bases, il leur manque presque totalement le tore supérieur, une forte portion du tore inférieur et l’extrémité de deux griffes. Les deux autres griffes et le socle présentent de nombreuses épaufrures.

Ce type de décor de feuilles plates, fortement nervurées, et de bases à griffes, que l’on trouve aussi bien dans les arcs des collatéraux du chœur de la cathédrale Saint-Étienne de Sens qu’à Notre-Dame-en-Vaux à Châlons-en-Champagne, apparaît dans la seconde moitié du xiie siècle et devient d’un usage fréquent dans le vocabulaire de l’architecture gothique jusqu’à la fin du siècle suivant. La forme des griffes et les extrémités des feuilles, qui ne forment pas encore de véritables crochets, incitent cependant à dater cette double colonnette de la fin du xiie siècle.


Bibliographie

  • Anne Pingeot, La Sculpture décorative sur pierre de 1137 à 1314 déposée au musée de Cluny, thèse de doctorat, École du Louvre, dactylographié, 1974, p. 307-308.
  • Xavier Dectot, Musée national du Moyen Âge – Thermes de Cluny, Catalogue, Sculptures des xie-xiie siècles. Roman et premier art gothique, Paris, RMN, 2005, no 186.

Index

Désignation : Colonne
Matière : Calcaire
Technique : Sculpture
Motifs décoratifs : Feuilles côtelées ; Feuilles plates
Période : 4e quart du XIIe siècle


Permalien pour cette notice

http://www.sculpturesmedievales-cluny.fr/notices/notice.php?id=1186



Xavier Dectot

© Réunion des musées nationaux – Grand Palais, 2011 ; mise à jour : mai 2016

Catalogue