Contenu Menu Aide et Accessibilité

Réunion des Musées nationaux - Grand Palais - Catalogue des collections
Musée national du Moyen Age, Thermes et Hôtel de Cluny, Paris

Les catalogues raisonnés

Sculptures des XIe-XIIIe siècle - Collections du musée de Cluny

Saint-Jean-de-Latran, chapiteaux et piliers

Cl. 18942 (Cl. 12592)

Chapiteau double engagé

Paris, Saint-Jean-de-Latran, vers 1200-1210

Calcaire lutétien sculpté
H. 23,5 ; L. 43,5 ; Pr. 24 cm


Historique

Provient de la commanderie Saint-Jean-de-Latran, à Paris, détruite en 1854. Inventorié en 1891 puis en 1912.

Études et restaurations

Restauration par Christine Devos en 1994.


Commentaire

Les corbeilles, deux cercles tangents à la base, montent d’abord en cylindre avant de s’évaser largement pour supporter un tailloir rectangulaire. Disposé sur deux registres, le décor végétal couvre entièrement la double corbeille, passant d’un cylindre à l’autre. Au premier registre, quatre feuilles verticales, dentelées et renflées, sont séparées par les tiges de grandes feuilles de forme proche, derrière lesquelles transparaît, au second registre, un autre niveau de feuilles identiques, disposées en arrière-plan.

La partie inférieure est endommagée et a perdu son abaque, et l’assise engagée, à l’arrière, a été sciée verticalement.

Il nous semble qu’Anne Pingeot, 1974, s’est montrée trop sévère avec ces chapiteaux. Outre que l’hypothèse de restaurations au xixe siècle dans un édifice pratiquement abandonné paraît peu tenable, le côté un peu gras et lourd des feuilles n’est pas sans parallèles dans la sculpture parisienne des alentours de 1200. Les chapiteaux de la tour de Saint-Jean-de-Latran, qu’il s’agisse du premier niveau, construit avant 1200 (voir Dectot, 2005, no 104 à 106), ou du second, construit dans la décennie suivante, présentent tous ce caractère un peu systématique, sans imagination, que l’on retrouve ici, avec, dans le second étage, le même répertoire de larges feuilles. Faute d’information supplémentaire sur la collecte, la question de l’implantation dans l’édifice ne peut être tranchée. Car si l’on ne trouvait ce type de chapiteaux doubles ni dans la tour, ni dans l’église, notre ignorance sur l’aspect des bâtiments claustraux et du cloître lui-même empêche toute précision.


Bibliographie

  • Edmond Du Sommerard, Musée des Thermes et de l’hôtel de Cluny. Catalogue et description des objets d’art de l’Antiquité, du Moyen Âge et de la Renaissance, Paris, Hôtel de Cluny, 1883, no 90.
  • Chène et Longuet, Le Musée de Cluny, la pierre, le marbre, l’albâtre, la terre cuite, soixante-quatre planches reproduisant près de deux cent motifs, Paris, [s.d.], pl. 37.
  • Edmond Haraucourt et François de Montrémy, Musée des Thermes et de l’hôtel de Cluny. Catalogue général, t. I, La pierre, le marbre et l’albâtre, Paris, Musées nationaux, 1922, no 138.
  • Anne Pingeot, La Sculpture décorative sur pierre de 1137 à 1314 déposée au musée de Cluny, thèse de doctorat, École du Louvre, dactylographié, 1974, p. 235-236.

Exposition

  • Paris, ville rayonnante, Paris, musée de Cluny, 2010, no 64.

Index

Désignations : Chapiteau double ; Chapiteau engagé
Matière : Calcaire lutétien
Technique : Sculpture
Motif décoratif : Végétal
Période : 1er quart du XIIIe siècle


Permalien pour cette notice

http://www.sculpturesmedievales-cluny.fr/notices/notice.php?id=112



Xavier Dectot

© Réunion des musées nationaux – Grand Palais, 2011 ; mise à jour : mai 2016

Catalogue