Contenu Menu Aide et Accessibilité

Réunion des Musées nationaux - Grand Palais - Catalogue des collections
Musée national du Moyen Age, Thermes et Hôtel de Cluny, Paris

Les catalogues raisonnés

Sculptures des XIe-XIIIe siècle - Collections du musée de Cluny

Saint-Denis, façade

RF 1249 (Cl. 19576)

Colonnette à rinceaux habités

Paris, Saint-Denis, vers 1137-1140

Calcaire
H. 149 ; L. 13,5 ; Pr. 13,5 cm


Historique

Provient du piédroit extérieur du portail sud de la façade occidentale de l’église abbatiale de Saint-Denis. Au musée des Monuments français en 1796. Déposée aux magasins de Saint-Denis en 1817. Attribuée au Louvre en 1881. Déposée au musée de Cluny en 1914.


Commentaire

Le long de la colonnette, deux larges bandeaux séparés par deux bandeaux étroits s’enroulent en spirale dextrogyre. Les deux bandeaux étroits alternent avec un décor de roses rehaussées d’un quadrilobe au centre duquel se trouve un cœur et de deux perles percées au trépan. Les deux larges bandeaux portent, quant à eux, un décor de rinceaux qui, pour l’un, sont habités. On y trouve successivement : un homme nu, tourné vers la droite, accroché de ses deux bras levés aux branches, le pied droit levé ; un petit oiseau, volant en piqué vers le rinceau qu’il becquette ; un homme tourné vers la droite, le bras droit plié, à califourchon sur un rinceau ; un animal ; un homme nu tourné de trois quarts vers la droite, la joue appuyée sur un rinceau qu’il tient à deux mains et sur lequel il est allongé à califourchon, le pied gauche dépassant derrière une feuille ; un homme de face, observant le rinceau, la tête penchée, le bras et la jambe droits levés pour l’enjamber, tandis que de la main gauche il tient une lionne dressée, montrant son côté gauche, la tête tournée pour mordre le rinceau sur son épaule ; un oiseau, la tête retournée ; un homme, le corps tourné vers la droite, la tête regardant en arrière et vers le bas, le ventre et les jambes enroulés dans le rinceau ; et, enfin, un homme nu, debout. Hormis les épaufrures de surface, cette colonnette est parfaitement conservée.

Cette colonnette a été étudiée avec soin par Sumner McKnight Crosby, et bien qu’il n’ait jamais publié l’ensemble de ses résultats, qui ne sont pas non plus repris dans la publication par Pamela Z. Blum de son grand œuvre1, l’article du Bulletin monumental permet de connaître l’essentiel de ses conclusions. Les dessins publiés par Le Gentil de la Galaisière permettent d’attribuer cette colonnette, comme l’avait remarqué l’érudit américain dans son article de 1973, au piédroit extérieur du portail sud de la façade occidentale de Saint-Denis. Ce fragment n’est pas seulement essentiel pour la connaissance de la sculpture dyonisienne du temps de Suger : il est important pour comprendre le travail de Debret à Saint-Denis, puisque c’est à partir d’un moulage de cette colonnette que furent réalisées celles que l’on trouve actuellement au piédroit gauche de chacun des portails de la façade occidentale.


Bibliographie

  • Guillaume-Joseph-Hyacinthe-Jean-Baptiste Le Gentil de la Galaisière, « Observations sur plusieurs monuments gothiques sur lesquels sont gravés les signes du zodiaque et quelques hiéroglyphes égyptiens relatifs à la religion d’Isis », Mémoires de l’Académie des sciences, 1788, p. 410 et pl. XVIII.
  • Alexandre Lenoir, Musée des Monuments français, 6e édition, Paris, 1801, p. 26-28 et pl. LXI.
  • François de Guilhermy, Notes sur Saint-Denis, B.n.F., nouv. acq. fr. 6122, 1865, fol. 130.
  • Louis Courajod, Alexandre Lenoir, son journal et le musée des Monuments français, vol. 3, Paris, H. Champion, 1878, vol. 1, p. 182, et vol. 3, p. 391.
  • Archives du musée des Monuments français, 3 vol., Paris, E. Plon, Nourrit et Cie, 1897, vol. 3, p. 288.
  • Edmond Haraucourt et François de Montrémy, Musée des Thermes et de l’hôtel de Cluny. Catalogue général, t. I, La pierre, le marbre et l’albâtre, Paris, Musées nationaux, 1922, no 61.
  • Whitney S. Stoddard, The West Portals of Saint-Denis and Chartres, Sculpture in the Ile de France from 1140 to 1190: Theory of Origins, Cambridge (Mass.), 1952, p. 4-7 et pl. V-VI, fig. 2.
  • Henri Enguehard, « Les sculpteurs de l’ancienne abbaye de Saint-Nicolas d’Angers, colonnettes que l’on pourrait opposer à celles du portail ouest de Saint-Denis », Bulletin monumental, t. 115, 1957, p. 58-59.
  • May Vieillard-Troïekouroff, « Les zodiaques parisiens sculptés d’après Le Gentil de la Galaisière, astronome du xviiie siècle », Mémoires de la Société nationale des antiquaires de France, t. IV, 1968, p. 161-194.
  • Willibald Sauerländer, La Sculpture gothique en France, Paris, Flammarion, 1972, p. 63 et pl. 2.
  • Sumner McKnight Crosby et Pamela Z. Blum, « Le portail occidental de Saint-Denis », Bulletin monumental, t. 131, 1973, p. 249.
  • Anne Pingeot, La Sculpture décorative sur pierre de 1137 à 1314 déposée au musée de Cluny, thèse de doctorat, École du Louvre, dactylographié, 1974, p. 538-540.
  • Xavier Dectot, Musée national du Moyen Âge – Thermes de Cluny, Catalogue, Sculptures des xie-xiie siècles. Roman et premier art gothique, Paris, RMN, 2005, no 66.
  • Françoise Baron, Musée du Louvre, département des sculptures du Moyen Âge, de la Renaissance et des Temps modernes. Sculpture française, t. I, Moyen Âge, Paris, RMN, 1996, p. 255.

Index

Désignation : Colonne
Matière : Calcaire lutétien
Technique : Sculpture
Sujets iconographiques : Homme ; Lion ; Lionne ; Oiseau
Motifs décoratifs : Palmettes ; Rinceau ; Tiges perlées
Période : 2e quart du XIIe siècle


Permalien pour cette notice

http://www.sculpturesmedievales-cluny.fr/notices/notice.php?id=1066



Xavier Dectot

© Réunion des musées nationaux – Grand Palais, 2011 ; mise à jour : mai 2016

Catalogue