Contenu Menu Aide et Accessibilité

Réunion des Musées nationaux - Grand Palais - Catalogue des collections
Musée national du Moyen Age, Thermes et Hôtel de Cluny, Paris

Les catalogues raisonnés

Sculptures des XIe-XIIIe siècle - Collections du musée de Cluny

Sainte-Chapelle, apôtres

Cl. 18668

Partie basse d’un apôtre

Paris, Sainte-Chapelle, 1243-1248

Calcaire lutétien sculpté avec traces de polychromie
H. 87 ; L. 49,5 ; Pr. 43 cm


Historique

Provient du décor intérieur de la Sainte-Chapelle. Déposé, brisé et enterré sous le dallage en 1797. Déterré en 1842 par Félix Duban. Inventorié en 1912.


Commentaire

Coupée au niveau du bassin, la sculpture n’en est pas moins intéressante, – d’abord parce qu’elle conserve d’importantes traces d’une riche polychromie, reprise plusieurs fois avant la dépose, – ensuite parce qu’elle est la seule, du moins parmi celles du musée, à avoir conservé son socle, un mince disque d’environ 1,5 cm d’épaisseur, au profil en larmier, sur lequel reposent deux pieds qui dépassent à peine de la robe. Cette dernière est travaillée en plis tuyautés. Elle est partiellement couverte d’un manteau qui atteint presque la cheville à dextre et remonte vers le bassin à senestre. Quoique fort endommagé, le manteau présente encore les traces de plis à becs très creusés et d’effets d’ondulation dans sa bordure, avec une préciosité qui le rapproche plutôt des apôtres encore en place à la Sainte-Chapelle ou de l’autre fragment du musée, poussant encore plus loin les recherches de l’apôtre « mélancolique » et du saint Jean. Une telle constatation est d’autant plus intéressante que, malgré les mutilations du socle, il semble évident que les pieds de cette œuvre étaient au moins partiellement apparents, ce qui vient, une fois de plus, contredire les systèmes trop rigides d’Annette Weber (par son style, il appartient plutôt au groupe de ce qu’elle appelle les « grands apôtres », qui selon elle ont tous les pieds couverts...).


Bibliographie

  • S. J. Morand, Histoire de la Sainte-Chapelle royale du Palais, Paris, Impr. de Clousier, 1790, p. 92.
  • Decloux et Doury, Histoire, archéologie descriptive et graphique de la Sainte-Chapelle du Palais, Paris, Impr. de F. Malteste, 1857.
  • Ferdinand de Guilhermy, La Sainte-Chapelle de Paris après les restaurations commencées par M. Duban terminées par M. Lassus, Paris, Bance, 1857.
  • Ferdinand de Guilhermy, Description de la Sainte-Chapelle, Paris, 1867, p. 41-44.
  • Louis Courajod, Alexandre Lenoir, son journal et le musée des Monuments français, vol. 3, Paris, H. Champion, 1878, p. 125-127.
  • Edmond Du Sommerard, Musée des Thermes et de l’hôtel de Cluny. Catalogue et description des objets d’art de l’Antiquité, du Moyen Âge et de la Renaissance, Paris, Hôtel de Cluny, 1883, no 83.
  • Louis Courajod, « Les statues d’apôtres de la Sainte-Chapelle de Paris », Gazette archéologique, VIII, 1883, p. 152-163.
  • Louis Courajod, Les Statues d’apôtres de la Sainte-Chapelle de Paris, Paris, [s.n.], 1886.
  • Edmond Haraucourt et François de Montrémy, Musée des Thermes et de l’hôtel de Cluny. Catalogue général, t. I, La pierre, le marbre et l’albâtre, Paris, Musées nationaux, 1922, no 194.
  • François Gébelin, La Sainte-Chapelle et la Conciergerie, Paris, H. Laurens, 1931, p. 47-50.
  • Hermann Bunjes, Die steinernen Altaraufsätze der hohen Gotik und der stand der gotischen Plastik in der Ile-de-France um 1300, thèse, Marbourg, 1937.
  • Jean Adhémar, Influences antiques dans l’art du Moyen Âge français, Londres, the Warburg Institute, 1939.
  • Francis Salet, « Les statues d’apôtres de la Sainte-Chapelle de Paris conservées au musée de Cluny », Bulletin de la Société nationale des antiquaires de France, 1950-1951, p. 117-118.
  • Francis Salet, « Les statues d’apôtres de la Sainte-Chapelle conservées au musée de Cluny », Bulletin monumental, t. 109(2), 1951, p. 134-156.
  • Francis Salet, « Nouvelle note sur les statues d’apôtres de la Sainte-Chapelle », Bulletin monumental, t. 112, 1954, p. 357-363.
  • Louis Grodecki, Sainte-Chapelle, Caisse nationale des monuments historiques, Paris, [s.d.].
  • Cesare Gnudi, « Le jubé de Bourges et l’apogée du classicisme dans la sculpture de l’Île-de-France au milieu du xiiie siècle », Revue de l’art, t. 3, 1969, p. 32-36.
  • Alain Erlande-Brandenburg, « La sculpture à Paris au milieu du xiiie siècle », Bulletin de la Société d’histoire de Paris, 1970, p. 2-4.
  • Robert Branner, « The Grande Châsse of the Sainte-Chapelle », Gazette des beaux-arts, 1224, janvier 1971, note 48, p. 18.
  • Willibald Sauerländer, La Sculpture gothique en France, Paris, Flammarion, 1972, p. 118 et p. 150.
  • Annette Weber, « Les grandes et les petites statues d’apôtres de la Sainte-Chapelle de Paris : hypothèses de datation et d’interprétation », Bulletin monumental, t. 155 (2), 1997, p. 81-101.
  • Françoise Baron, « Le décor sculpté de la Sainte-Chapelle », Dossiers d’archéologie, 264, juin 2001, p. 40-51.
  • Alain Erlande-Brandenburg, « Les apôtres de la Sainte-Chapelle à Paris », dans Geneviève Bresc-Bautier, Françoise Baron et Pierre-Yves Le Pogam (dir.), La Sculpture en Occident. Études offertes à Jean-René Gaborit, Paris, Éd. Faton, 2007, p. 55-69.

Expositions

  • Saint Louis, Paris, Sainte-Chapelle, 1960.
  • Paris, ville rayonnante, Paris, musée de Cluny, 2010, no 134.

Index

Désignation : Ronde-bosse
Matière : Calcaire lutétien
Technique : Sculpture polychrome
Sujet iconographique : Apôtre
Période : 2e quart du XIIIe siècle


Permalien pour cette notice

http://www.sculpturesmedievales-cluny.fr/notices/notice.php?id=68



Xavier Dectot

© Réunion des musées nationaux – Grand Palais, 2011 ; mise à jour : mai 2016

Catalogue