Contenu Menu Aide et Accessibilité

Réunion des Musées nationaux - Grand Palais - Catalogue des collections
Musée national du Moyen Age, Thermes et Hôtel de Cluny, Paris

Les catalogues raisonnés

Sculptures des XIe-XIIIe siècle - Collections du musée de Cluny

Saint-Germain-des-Prés, nef

Cl. 18614 (Cl. 1507)

Chapiteau adossé : personnages

Paris, Saint-Germain-des-Prés, vers 1030-1040

Calcaire lutétien
H. 71,5 ; L. 70 ; Pr. 45 cm


Historique

Provient de la nef de l’église Saint-Germain-des-Prés. Déposé lors de la restauration de l’abbatiale par Godde en 1820. Dépôt lapidaire des Thermes. Affecté au musée de Cluny en 1843. Inventorié en 1844, réinventorié en 1912.

Études et restaurations

Étude des altérations de la pierre par C. Jaton et G. Orial pour le Laboratoire de recherche des monuments historiques en 1975. Étude des altérations de la pierre par Patrick Ausset et Jacques Philippon pour l’Institut français de restauration des œuvres d’art en 1983. Restauration par Ottorino Nonfarmale en 1984-1985. Analyse de la pierre par le Brookhaven National Laboratory Associated Universities inc. en 1995.


Commentaire

La corbeille, circulaire à la base, s’évase pour former un rectangle. Cinq personnages, au canon très allongé, l’occupent, un sur chacun des panneaux et un autre sur chacune des arêtes des angles saillants. Le personnage situé sous l’angle de gauche tient un calice et semble assisté par celui qui occupe le panneau latéral voisin. Les trois autres personnages forment un second groupe. Celui du centre, de face, était nimbé ; les deux autres sont tournés vers lui : celui de dextre tenant, dans ses mains voilées, au bout de ses bras tendus, ce qui était peut-être un calice, quand celui de senestre porte un objet rond que Dany Sandron a identifié comme une hostie. Quant au personnage central, bénissant de la main droite et tenant un livre de la gauche, Dany Sandron a proposé d’y voir le Christ. Ce chapiteau est assez usé dans ses parties hautes et basses, rendant illisibles l’astragale et la disposition prévue pour recevoir le tailloir. Quatre des cinq personnages ont perdu leur tête, seul celui du panneau de droite présentant encore un visage rond, aux yeux légèrement globuleux, que l’on peut rapprocher du personnage situé à droite du Christ sur le chapiteau Cl. 18612.

Louis Grodecki a d’ailleurs montré que ces deux chapiteaux, ou plutôt, pour le second, son panneau central, étaient l’œuvre d’un même atelier. Dany Sandron, en identifiant la scène figurée comme la célébration de la messe, l’a replacé dans son contexte iconographique et théologique d’une affirmation de la conversion du pain et du vin en réponse aux controverses théologiques autour de l’eucharistie. S’il permet ainsi de mieux comprendre le programme sculpté de la nef, celui-ci, comme les autres chapiteaux attribués au même atelier, permet aussi de mieux cerner, par contraste, le soin tout particulier apporté au panneau central du chapiteau Cl. 18612, point d’orgue de l’ensemble.


Bibliographie

  • no 27, p. 5.
  • no 34.
  • p. 51-52 et 66-67.
  • .
  • .
  • p. 53-66.
  • .
  • .
  • no 3.

Index

Désignation : Chapiteau
Matière : Calcaire lutétien
Technique : Sculpture
Sujet iconographique : Messe
Période : 2e quart du XIe siècle


Permalien pour cette notice

http://www.sculpturesmedievales-cluny.fr/notices/notice.php?id=1003



Xavier Dectot

© Réunion des musées nationaux – Grand Palais, 2011 ; mise à jour : mai 2016

Index | Liste de résultats