Contenu Menu Aide et Accessibilité

Réunion des Musées nationaux - Grand Palais - Catalogue des collections
Musée national du Moyen Age, Thermes et Hôtel de Cluny, Paris

Les catalogues raisonnés

Sculptures des XIe-XIIIe siècle - Collections du musée de Cluny

Notre-Dame de Paris, galerie des Rois

Cl. 22994

Tête de roi de Juda no 12

Paris, vers 1220

Calcaire lutétien sculpté avec traces de polychromie
H. 67 ; L. 44 ; Pr. 43 cm


Historique

Provient de la galerie des Rois de la façade occidentale de Notre-Dame de Paris. Mutilée et déposée en 1793. Remployée dans les fondations de l’hôtel Moreau. Découverte lors des travaux du siège de la Banque française du commerce extérieur, 1977. Don Banque française du commerce extérieur.

Études et restaurations

Restauration par M. Cicuto pour la société M.P.R. en 1978. Étude des croûtes anciennes par M. Del Monte (Università di Bologna), P. Ausset et R.A. Lefèvre (CNRS-Universités Paris VII et Paris XII) en 1998.


Commentaire

Sous une couronne rythmée par des cabochons carrés disposés en pointe, formant quadrillage, une frange de cheveux courts, formant un petit rebond au centre du front, tombe en larges ondulations, dégageant partiellement les oreilles et soulignant la nuque. Le front est souligné de rides profondes, auxquelles répondent des pattes d’oie sous les yeux et des commissures des lèvres marquées. Les yeux sont petits, resserrés, en amande presque ronde, les paupières soulignées d’un trait gravé. La lèvre inférieure légèrement charnue contraste avec celle du dessus, pratiquement réduite à un trait. La barbe est constituée de mèches un peu folles, s’opposant deux à deux.

Hormis la disparition presque complète du nez, dont seule reste la racine des ailes, la tête est bien conservée.

Les carnations sont d’un rose pâle rehaussé sur les oreilles, ce qui reste des ailes du nez et les pommettes (qui, pourtant, se fondent dans le volume général des joues), les lèvres sont d’un rouge profond, les cheveux ocre jaune, l’iris est formé par un disque noir, tandis que les paupières sont soulignées d’un soupçon de bleu.

De toutes les têtes de roi conservées, c’est celle où les représentations des marques de l’âge sont les plus fortes.


Bibliographie

  • .
  • .
  • no 107.
  • p. 52-53.
  • .
  • .
  • .
  • p. 122.

Expositions

  • , no 8.
  • .
  • , no 7.
  • , no 130.

Index

Désignation : Ronde-bosse
Matière : Calcaire lutétien
Technique : Sculpture polychrome
Sujet iconographique : Roi de Juda
Période : 1er quart du XIIIe siècle


Permalien pour cette notice

http://www.sculpturesmedievales-cluny.fr/notices/notice.php?id=174



Xavier Dectot

© Réunion des musées nationaux – Grand Palais, 2011 ; mise à jour : mai 2016

Index | Liste de résultats