Contenu Menu Aide et Accessibilité

Réunion des Musées nationaux - Grand Palais - Catalogue des collections
Musée national du Moyen Age, Thermes et Hôtel de Cluny, Paris

Les catalogues raisonnés

Sculptures des XIe-XIIIe siècle - Collections du musée de Cluny

Notre-Dame de Paris, portail du Cloître du bras nord du transept

Cl. 23128

Jean de Chelles
Mort en 1258

Tête de vertu théologale

Paris, vers 1250-1258

Calcaire lutétien sculpté
H. 33 ; L. 26 ; Pr. 20 cm


Historique

Provient du portail du Cloître du bras nord du transept de Notre-Dame de Paris. Mutilée et déposée en 1793. Remployée dans les fondations de l’hôtel Moreau. Découverte lors des travaux du siège de la Banque française du commerce extérieur, 1977. Don Banque française du commerce extérieur.


Commentaire

Des cheveux libres, sans voile ni couronne, tombent en lourdes boucles de part et d’autre du visage, dégageant un large front aux arcades sourcilières en léger surplomb. Les yeux, en amande étirée, sont soulignés d’une patte d’oie et par une paupière inférieure presque plate. Le nez était fin et droit et la bouche est étroite, à peine souriante, marquée par des lèvres fines et dessinées sur un menton régulier.

De nombreuses épaufrures perturbent la lecture de cette tête : outre la perte du nez, une part notable du front, de la joue senestre et du menton a disparu.

Malgré cela, la sculpture fait preuve d’un calme équilibre que l’on ne peut que rapprocher des autres têtes du portail du bras nord, et notamment de la tête de Roi mage. Comme le notaient déjà Erlande-Brandenburg et Thibaudat, 1982, il convient dès lors de l’identifier avec l’une des trois figures de vertu théologale signalées par Lebeuf au piédroit occidental du bras nord.

Le projet d’analyse de la provenance de la pierre par neutroactivation a permis de confirmer l’hypothèse de Kimpel selon laquelle une tête conservée au Duke University Museum of Art (1996.179) était, elle aussi, une tête de vertu théologale de même provenance. De la troisième ne subsiste qu’un fragment.


Bibliographie

  • Abbé Jean Lebeuf, Histoire de la ville et de tout le diocèse de Paris, Paris, Cocheris éd., 1863, t. I, p. 8.
  • Willibald Sauerländer, « Zu den neu gefundenen Fragmenten von Notre-Dame in Paris », Kunstchronik, t. 30 , 1977, p. 301.
  • Cesare Gnudi, « Le sculture di Notre-Dame recentemente riscoperte », dans André Chastel, Summer McKnight Crosby, Anne Prache et Albert Châtelet (éd.), Études d’art médiéval offertes à Louis Grodecki, Paris-New York-Strasbourg, Ophrys-International center of Medieval Art-Association des publications près les universités de Strasbourg, 1981, p. 201.
  • Alain Erlande-Brandenburg et Dominique Thibaudat, Les Sculptures de Notre-Dame de Paris au musée de Cluny, Paris, RMN, 1982, no 242.
  • Dieter Kimpel, « A parisian virtue », dans Caroline Bruzelius et Jill Meredith, The Brummer Collection of Medieval Art. The Duke University Museum of Art, Durham-Londres, Duke University Press, 1991, p. 125-139.
  • Charles T. Little, « Searching for the Provenances of Medieval Stone Sculpture: Possibilities and Limitations », Gesta, XXXIII (1), 1994, p. 32-33.

Expositions

  • Sculptures from Notre-Dame, New York, Metropolitan Museum of Art, 1979 – Cleveland, Cleveland Museum of Fine Arts, 1980, no 12.
  • Западноевропейское декоративное искусство ix-xvi веков из собраний музеев Лувра и Клюни, Léningrad, Musée de l’Ermitage, Moscou, musée Pouchkine, 1980, no 10.
  • Paris, ville rayonnante, Paris, musée de Cluny, 2010, no 140.

Index

Désignation : Statue-colonne
Matière : Calcaire lutétien
Technique : Sculpture
Sujet iconographique : Vertu théologale
Période : 3e quart du XIIIe siècle


Permalien pour cette notice

http://www.sculpturesmedievales-cluny.fr/notices/notice.php?id=402



Xavier Dectot

© Réunion des musées nationaux – Grand Palais, 2011 ; mise à jour : mai 2016

Index | Liste de résultats