Contenu Menu Aide et Accessibilité

Réunion des Musées nationaux - Grand Palais - Catalogue des collections
Musée national du Moyen Age, Thermes et Hôtel de Cluny, Paris

Les catalogues raisonnés

Sculptures des XIe-XIIIe siècle - Collections du musée de Cluny

Saint-Germain-des-Prés, nef

Cl. 18612 (Cl. 1507)

Chapiteau adossé : le Christ en majesté

Paris, Saint-Germain-des-Prés, vers 1030-1040

Calcaire lutétien
H. 69,5 ; L. 76 ; Pr. 44 cm


Historique

Provient de la nef de l’église Saint-Germain-des-Prés. Déposé lors de la restauration de l’abbatiale par Godde en 1820. Dépôt lapidaire des Thermes. Inventorié en 1844, réinventorié en 1912. Affecté au musée de Cluny en 1843.

Études et restaurations

Étude des altérations de la pierre par C. Jaton et G. Orial pour le Laboratoire de recherche des monuments historiques en 1975. Étude des altérations de la pierre par Patrick Ausset et Jacques Philippon pour l’Institut français de restauration des œuvres d’art en 1983. Restauration par Ottorino Nonfarmale en 1984-1985. Analyse de la pierre par le Brookhaven National Laboratory Associated Universities inc. en 1995.


Commentaire

La corbeille, circulaire à la base, s’évase pour former un rectangle. Les deux angles saillants sont soulignés par des colonnettes torses qui supportent la naissance d’un ove, que l’usure rend difficilement lisible. Sur la face de droite, un ange, nimbé et ailé, se tient debout, tenant une tablette de ses deux mains ; sur la face de gauche, un second ange, nimbé et ailé, est présenté de face, la tête en haut relief, le reste du corps en méplat. Deux mains apparaissent à senestre, tenant une tablette. Elles appartiennent à un personnage situé sur la face principale, contre la colonne. Il regarde vers le centre de cette face, occupé par une mandorle dans laquelle se tient le Christ, représenté barbu, assis, tenant l’hostie de trois doigts de la main droite, les deux autres levés en signe de bénédiction, la main gauche soutenant un livre, tenu ouvert, en position verticale, appuyé sur les genoux. Si une figure faisait pendant à senestre à celle de dextre, elle a aujourd’hui disparu. Ce chapiteau est assez usé dans ses parties hautes et basses, rendant illisibles l’astragale et la disposition prévue pour recevoir le tailloir.

Dany Sandron a montré la place que tenait ce chapiteau au cœur du programme iconographique de Saint-Germain-des-Prés. Le Christ en gloire, tenant l’hostie, est le point d’orgue d’une série de chapiteaux consacrés au thème de l’eucharistie. Ainsi, les chapiteaux de la nef de Saint-Germain-des-Prés s’insèrent avec force dans la controverse développée autour de ce thème au cours de la première moitié du xie siècle et qui atteint son apogée avec les écrits de Bérenger, écolâtre de Tours, qui refusait notamment la conversion substantielle du pain et du vin. Pour répondre à cette controverse, l’iconographie des chapiteaux de Saint-Germain-des-Prés recourt à des antécédents carolingiens, époque où une controverse s’était déjà développée sur le même thème. Ils sont sensibles ici notamment dans le choix de présenter le Christ dans une mandorle entre deux anges et dans la représentation du Christ tenant l’hostie. Cet ancrage dans le monde carolingien se retrouve jusque dans le style, comme le prouvent les rapprochements effectués par Dany Sandron entre la disposition tourbillonnante du vêtement du Christ et certaines enluminures carolingiennes. Mais il faut noter, à ce propos, le problème soulevé par l’analyse stylistique de ce chapiteau : comme l’a montré Louis Grodecki, deux ateliers ont travaillé sur celui-ci, l’un, auquel on peut également attribuer les chapiteaux Cl. 18613, 18614, 18618 et 18623, étant responsable de la face principale, quand le second est l’auteur des faces latérales, au modelé nettement plus plat, que l’on peut rapprocher des chapiteaux Cl. 18615 et 18619. Faut-il en déduire, comme l’a fait Dany Sandron, un repentir qui aurait vu l’iconographie originelle de ce chapiteau modifiée pour insister davantage sur le problème de l’eucharistie ? Si l’on ne peut nier les problèmes de différences d’épannelage qu’il a mis en avant et le fait que l’ange du panneau de gauche a une épaule dissimulée par les mains du personnage de la face antérieure, il nous semble cependant que c’est là plutôt la trace de deux ateliers ayant travaillé concomitamment, mais ayant rencontré des difficultés à certains points de jonction. En effet, si l’atelier responsable de la face principale n’était intervenu qu’a posteriori, les mains du personnage à gauche sur la face principale auraient dû s’intégrer dans la forme de l’aile de l’ange de la face de gauche, alors qu’elles se situent en fait plus haut, en partie sur une zone qui aurait dû, dans l’hypothèse d’une reprise, se trouver évidée. Et c’est sans doute à ce travail concomitant et parfois concurrent que l’on doit attribuer l’absence de personnage sur la face principale, à dextre. L’analyse de la pierre, menée en 1995 par le Brookhaven National Laboratory de New York, qui a montré que cette œuvre était réalisée dans la même pierre que le Cl. 18615, mais dans une pierre différente de celle du Cl. 18616, ne permet guère de trancher, mais indique cependant que les chapiteaux figurés doivent être nettement séparés des chapiteaux à décor végétal.

Quant à l’emplacement originel de ce chapiteau, on peut sans doute le reconstituer à partir de celui de la copie mise en place par Godde : sur la face ouest du dernier pilier méridional de la nef, avant la croisée. Un tel emplacement le situerait face à la porte Sainte-Marguerite, qui constituait l’entrée des fidèles dans l’abbatiale, ce qui ne peut que s’ajuster à la perfection avec le rôle qui semble avoir été le sien dans l’affirmation de l’eucharistie.


Bibliographie

  • Edmond Du Sommerard, Musée des Thermes et de l’hôtel de Cluny. Catalogue et description des objets d’art de l’Antiquité, du Moyen Âge et de la Renaissance, Paris, Hôtel de Cluny, 1883, no 25, p. 5.
  • Edmond Haraucourt et François de Montrémy, Musée des Thermes et de l’hôtel de Cluny. Catalogue général, t. I, La pierre, le marbre et l’albâtre, Paris, Musées nationaux, 1922, no 32.
  • Henri Focillon, « Recherches récentes sur la sculpture romane en France au xie siècle », Bulletin monumental, t. 97, 1938, p. 51-52 et 66-67.
  • Louis Grodecki, « Les chapiteaux de Saint-Germain-des-Prés », Bulletin de la Société nationale des antiquaires de France, 1954-1955, p. 184-185.
  • Maylis Baylé, « La place des sculptures de Saint-Germain-des-Prés dans le cheminement des formes au xie siècle », dans De la création à la restauration, travaux d’histoire de l’art offerts à Marcel Durliat, Toulouse, Éd. de l’atelier d’histoire de l’art méridional, 1992, p. 205-213.
  • Alain Erlande-Brandenburg, Dany Sandron et Pierre-Yves Le Pogam, Musée national du Moyen Âge. Guide des collections, Paris, Réunion des musées nationaux, 1993, p. 118.
  • Dany Sandron, « Edmond Du Sommerard und das Musée de Cluny. Zur frühen Entwicklungseschichte eines Museum (1843-1885) », dans Hiltrud Westermann-Angerhausern (éd.), Schnütgens Schätze. Gedenkschrift zum 150. Geburstag Alexander Schnütgen (22/02/1843-23/11/1918), Cologne, 1993, p. 19-20.
  • Dany Sandron, « Saint-Germain-des-Prés. Les ambitions de la sculpture dans la nef romane », Bulletin monumental, t. 153, 1995, p. 333-350.
  • Danielle Johnson, « The Architecture and Sculpture of the Eleventh-Century Abbey Church of St Germain-des-Prés: Their Place in the Millennial Period », dans Nigel Hiscock (dir.), The White Mantle of Churches, Architecture, Liturgy and Art around the Millenium, Turnhout, Brepols, 2003, p. 181-194.
  • Xavier Dectot, Musée national du Moyen Âge – Thermes de Cluny, Catalogue, Sculptures des xie-xiie siècles. Roman et premier art gothique, Paris, RMN, 2005, no 1.
  • Fabienne Joubert, La Sculpture gothique en France : xiie-xiiie siècles, Paris, Picard, 2008.

Exposition

  • La France Romane, Paris, musée du Louvre, 2005, no 274.

Index

Désignation : Chapiteau
Matière : Calcaire lutétien
Technique : Sculpture
Sujets iconographiques : Ange ; Christ en gloire ; Hostie
Motif décoratif : Colonne
Période : 2e quart du XIe siècle


Permalien pour cette notice

http://www.sculpturesmedievales-cluny.fr/notices/notice.php?id=1001



Xavier Dectot

© Réunion des musées nationaux – Grand Palais, 2011 ; mise à jour : mai 2016

Index | Liste de résultats